L'écrivaillon Grenoubloa

Tous les textes, sauf mention contraire, sont de l'auteur. Tenez moi au courant avant, si vous... enfin bref. Vous avez compris, on m'la fait pas!

lundi, février 06, 2006

La Mule assomme Johnny!

Emule et autres logiciels de P2P feraient perdre beaucoup d'argent aux musiciens. Dire qu'ils en feraient gagner, avouons que c'est assez bancal.

Emule fait donc perdre de l'argent à Johnny Halliday, Elton John et Michael Jackson... soit. Mais combien au juste? Suis-je prêt à payer 15 euros le CD de mon chanteur préféré alors que je pourrais l'avoir sur mon ordi en 1 journée à peine? Franchement... oui.
Attention: je ne parle pas du chanteur banal, mais de MON chanteur préféré! Finie la compil' dance de Mireille Matthieu, le dernier album de Loana remixée par DJ Funky... mais celui dont j'ai déjà écouté chaque CD une dizaine de fois! En fait de quoi parle t-on exactement? Quel est l'argument du camp d'en face? Que en piratant les chanteurs, on va appauvrir la création artistique?

Il y a un contre exemple flagrant qu'on pourrait citer, mais auquel personne ne semble avoir pensé: le jeu vidéo. Fondamentalement, les jeux vidéos sont copiés. C'est dans leur nature: déjà avec les disquettes 5 pouces et demi en 1987 on les piratait. On photocopiait les manuels, on les distribuait en 5 exemplaires à ses potes. Et puis est venu le CD, par Philips, considéré comme incopiable: c'est d'ailleurs la raison de son succès auprès des grandes sociétés. Et les graveurs grand public sont apparus. Et aujourd'hui le DVD... et ca recommence. Soyons réalistes: on n'a jamais fait autant de "thunes" avec Mario Bros que depuis l'apparition des graveurs!! M'est avis que le problème n'est pas tant de perdre de l'argent et du talent... plutot de ne pas s'en mettre autant dans les poches que les actionnaires supposaient.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home